Utorrent, torrents et trackers (public et privé) 9


 

torrents-500x318 Utorrent, torrents et trackers (public et privé)

 

Les torrents, c’est quoi?

On me demande souvent que ce sont les torrents, surtout depuis la mort de MegaUpload.

 

Ils en entendent parler, mais ne comprennent pas le système. Et je dois l’avouer, quand j’en ai entendu parlé la toute première fois il y a des années de cela, j’y avais pas compris grand chose non plus! C’est seulement après avoir testé que j’ai compris petit à petit le système et son fonctionnement.

 

Je vais donc essayer de décrire dans cet article le système des torrents, le plus simplement possible.

Les torrents, c’est un seul mot: le partage!

 

Ceux qui connaissent et ont utilisé eMule, ça utilise plus ou moins le même principe mais je dirais en plus sécurisé, fiable.

 

Emule, c’était un logiciel et des serveurs, vous aviez un moteur de recherche: vous recherchiez un fichier sur les serveurs et vous attendez que ce soit votre tour, et après avoir téléchargé votre fichier, vous vous rendez compte dans presque 50% des cas que ce n’était pas du tout le fichier que vous recherchiez mais un film pornographique ou un virus! Et vous aviez un ratio téléchargé /envoyé. Si votre ratio était trop bas, vous téléchargiez plus lentement. Personnellement, je n’ai jamais vu aucune différence entre un ratio haut et bas, j’avais toujours des vitesses faibles…

 

Si je parle d’eMule au passé, c’est parce que je ne l’utilise plus, et que j’estime qu’il est dépassé ( attendre son tour, trop de faux fichiers)… mais aux dernières nouvelles, le système existe toujours et est encore utilisé de nos jours par des milliers de personnes.

 

Pour en revenir aux torrents et faire la comparaison, avec les torrents, vous avez un logiciel ( le plus connu étant µtorrent ou microtorrent ) et aussi un serveur… mais ce serveur n’héberge pas les fichiers ( il y a bien des mini serveurs personnels qu’on appelle Seedbox qui vous permettent de partager à très grande vitesse 7j/7 et 24h/24 pour faire augmenter son ratio, mais ça c’est autre chose ). Ces serveurs sont des trackers, qui gère les différentes personnes partageant les fichiers: ici, plus besoin d’attendre votre tour pour avoir votre fichier, enfin beaucoup moins longtemps qu’avec eMule, le fichier est séparé en différentes partie ce qui veut dire que vous recevez votre fichier petite partie par petite partie, mais très rapidement votre fichier devient complet.

 

De plus, le ratio avec les torrents n’intervient pas dans la vitesse! Le ratio est juste un blocage (dans les trackers privés), c’est-à-dire que si vous ne partagez pas votre fichier à 100%, vous ne pourrez plus télécharger de fichiers sur ce tracker jusqu’à vous ayez remonté votre ratio en partageant ce que vous aviez téléchargé. Généralement, la limite de ratio est d’environ 75%, donc 0,75.

Ce ratio est propre à chaque tracker et selon celui que vous utilisez, vous pouvez avoir en plus certains bonus vous permettant de l’augmenter plus rapidement, par exemple selon la durée à laquelle vous laissez un fichier en partage, vous pouvez gagner des points bonus, et ces points sont à convertir en gigas au niveau du ratio vous permettant de le remonter! Les ratios sont également utilisés pour les rangs / niveaux des membres, plus on augmente son ratio, plus son niveau / rang est élevé et plus on a d’avantages et de bonus! Bref, augmenter son ratio profite à tout le monde!

 

Les trackers, il en existe de 2 sortes:

  1. Les trackers publics
  2. Les trackers privés

 

Pour trouver un tracker public, il vous suffit de taper le fichier que vous recherchez sur en rajoutant le mot . Vous téléchargez le mini-fichier qui ouvrira votre logiciel µtorrent que vous avez auparavant installé et vous pourrez directement télécharger votre fichier. Dans les trackers public, vous n’avez pas de ratio, mais vous n’avez pas de description du fichier ou très peu d’informations, et vous n’êtes pas sur que c’est le bon fichier!

 

Contrairement aux trackers privés, ou vous devez créer un compte (ou y être invité par une connaissance), vous avez un ratio à respecter, mais vos fichiers ont une description et vous avez une équipe qui vérifie si ce sont les bons fichiers ou pas. Le fait d’être dans une communauté restreinte vous permet d’être sur à 99% que c’est le bon fichier tel qu’il est décrit, vous pouvez même faire vos propres demandes et votre vitesse de sera dans 95% des cas élevé grâce au ratio qui doit être respecté par tous!

 

Voici une liste non exhaustives de trackers publics et privés:

1. Liste de trackers publics

( Certain sont français, d’autres pas, mais comme ce sont des trackers publics, recherchez toujours le titre de votre fichier en français et à la limite rajoutez « french » , « français » , « francais » ou « Fr » à votre recherche ) :

 

2. Liste de trackers privés

(tous en français) :

  • Torrent 411 ou T411
  • GKS ( Successeur de Guiks ) (fermé)
  • FrenchtorrentDB ou FTDB
  • Quebec Team (fermé)
  • Thepirateisland ( Apparemment successeur de Play The Net ) (fermé)
  • Fusion-nexT ( Sans ratio ) (fermé)
  • Itoma (fermé)
  • Xtrem-torrent
  • Libertalia
  • Bookys
  • World In HD

 

N.B: Inutile de me demander des invitations pour tel ou tel trackers de torrents privés, allez plutôt regarder quand ils ouvrent leur portes pour les inscriptions ou invitations, et donc pour cela, je vous conseille d’aller voir du coté de mon article sur le site Opentrackers.net !

 

Un petit lexique qui vous permettra de mieux comprendre les termes utilisé dans le milieu des torrents:

  • Client : Un client est un logiciel de partage de torrent ( par exemple µtorrent, Azureus, Bittorrent, BitComet, Limewire,…)  qui gère les téléchargement/envoi de l’utilisateur et qui envoi les informations nécessaire au tracker afin que le nombre de peers/seeders/leechers soit compilé et re-transmis aux autre clients. Le terme est aussi employé pour désigner les utilisateurs.
  • Seed : Une semence (seed en anglais) est un client partageant un fichier complet.
  • Leecher : Une « sangsue » (leech en anglais) est un client souhaitant télécharger le fichier, mais ne le possédant pas en totalité. Ce terme a également un sens péjoratif pour qualifier ceux qui téléchargent sans envoyer en contrepartie de fichier sur le réseau. Lors de la première apparition d’un torrent, il n’y a que peu de sources (seeds) et beaucoup de sangsues (leech).
  • Torrent : Selon le contexte, un torrent peut signifier soit un fichier de métadonnées .torrent, soit tout fichier décrit par lui. Le fichier torrent contient des métadonnées relatives aux fichiers qu’il rend téléchargeables, y compris leurs noms, tailles et sommes de contrôle de toutes pièces du torrent. Il contient également l’adresse IP d’un tracker qui coordonne la communication entre les peers du swarm (essaim).
  • Tracker : Un traqueur est un serveur qui sait en permanence quels seeds et quels peers se trouvent dans le swarm (l’essaim). Les clients lui envoient régulièrement des informations. En échange, ils reçoivent des informations sur d’autres clients auxquels ils peuvent se connecter. Le traqueur n’est pas directement impliqué dans le transfert de données et ne possède pas de copie du fichier. Les quelques secondes par heure où un client se connecte au tracker sont en principe les seules où il puisse se faire identifier (mais par quelques dizaines d’autres clients seulement).
  • Ratio : Le ratio est le quotient entre la quantité de données que vous avez envoyé «Partage ( Upload )» et reçu «Téléchargement ( Download )». Si l’on télécharge plus que l’on ne partage, le ratio sera inférieur à 1 . Dans le cas contraire, le ratio sera supérieur à 1.
  • Seedbox : Une Seedbox (terme anglais qui se traduit par « boîte à semis ») est un serveur informatique privé qui est dédié au téléchargement et à l’émission de fichiers numériques. Les Seedbox connectées à des réseaux à très haut débit sont normalement capables de télécharger de gros fichiers en quelques minutes (seulement si l’essaim d’utilisateurs dispose de suffisamment de bande passante montante pour alimenter totalement celle de la Seedbox). Un fichier de 1 GO peut prendre moins de cinq minutes pour être téléchargé. Ceci signifie que la même quantité de données peut être envoyée à d’autres utilisateurs, dans la même période de temps et ainsi créer pour ce fichier un ratio de 1 (upload=download).
  • Freeleech : Le freeleech, traduisible par « téléchargement  », est un mode dans lequel la quantité téléchargée n’est pas prise en compte. En revanche, la quantité partagée est comptabilisée. Il en résulte un effet positif sur le ratio, puisque celui-ci ce calcule par la quantité partagée divisé par la quantité téléchargé.
  • Hit & Run : Le Hit&Run, que l’on pourrait traduire littéralement par « Frapper et Courir », dans le monde des torrents, c’est l’action de prendre (télécharger, leecher) sans partager (seeder) par la suite.

 

Sachez que comme le ratio est la chose limitante dans le système, il existe différentes méthodes autre que le partage pour augmenter son ratio, par exemple un logiciel, dans les trackers privé en vous permettant de simuler un faux envoi de données. Si à un moment vous avez envie de gonfler votre ratio, je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers le DDL, qui lui ne demande pas de partager! Ce que vous trouvez sur les trackers en torrent, vous avez de fortes chances de les trouver en téléchargement direct! En voulant augmenter le ratio artificiellement, vous risquerez de détruire le système petit à petit alors qu’il est basé sur du partage et est déjà menacé par les sociétés qui protègent le copyright.

 

Et bien sur, chaque tracker à sa spécialité: certains sont uniquement spécialisé dans les torrents d’, d’autres dans la HD, mais dans la grande majorité des cas et ceux listés ici, vous y retrouverez toutes les mêmes catégories classiques: , , mp3, animes, ebooks, etc…


A propos de Pandoon

Créateur de ce site, j'ai par conséquent pratiquement toutes les casquettes: Administrateur, webmasteur, rédacteurs, etc...Utilisateur avancé de Windows depuis la version 95, je suis devenu en quelque sorte un spécialiste sur ce système d'exploitation.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 commentaires sur “Utorrent, torrents et trackers (public et privé)

  • gwash

    Bonjour,
    J’ai une question:
    Je veux partager un fichier de facon publique. Je créée mon fichier .torrent.
    Comment le faire connaitre sur un tracker public? Un tracker public apparement ne permet pas d’uploader un .torrent mais uniquement des recherches…

    View Comment
    • Pandoon Auteur du billet

      Salut, pour partager un torrent de façon publique, tu dois enregistré un tracker public. Sans tracker, pas de torrent.

      Un exemple de tracker public: http://publicbt.com/ et donc tu dois enregistrer comme tracker l’adresse udp://tracker.publicbt.com:80/announce , de cette façon, tu permets aux autres de pouvoir télécharger à partir de chez toi.

      View Comment
      • gwash

        Oui, bon, d accord.
        Mais je ne comprend pas bien la mécanique du truc.
        En suivant mon exemple, l’adresse du tracker public (udp://tracker.publicbt.com:80/announce) n’est renseigné que dans mon .torrent, et donc que sur mon ordinateur.
        Comment va t-il être repéré par le site tracker public pour que le partage avec d’autres puissent se faire? Est-ce le logiciel de téléchargement (utorrent ou autre) qui va le signaler (genre: Hé les gars des sites trackers y a un nouveau torrent, je vous le communique)?

        View Comment
        • Pandoon Auteur du billet

          En réalité, tu a 2 sortes de trackers public: le référenceur de torrents, qui en réalité, n’est pas un trackeur, et les trackeurs publics proprement dit. Et c’est sur ces derniers que tu dois envoyer les torrents, spécifier le nom du fichier, ce que c’est, etc…

          Exemples de ma liste: Torrent-finder est un référenceur et Mininova, un trackeur. Ce dernier te propose d’envoyer des torrents (fonction « Upload »).

          View Comment
          • gwash

            Ce n’était pas le sens de ma question.
            Pour simplifier, comment pouvoir se faire referencer un torrent public sur un site « referenceur » public comme tu dis.
            Je ne suis pas sur (même pas du tout) qu’en laissant mon torrent sur mininova, il soit vu par d’autres referenceurs public français.

            View Comment
            • Pandoon Auteur du billet

              A partir du moment ou ton torrent est actif, il sera retrouvable sur les sites référenceur. Cela se fait automatiquement. a partir du moment ou tu dis à un tracker que chez toi il y a un fichier, le tracker va le mettre à la disposition de tout le monde. Et à partir du moment ou il est visible par tout le monde, les robots référenceurs des trackers publiques vont le découvrir.

              C’est un peu comme le fonctionnement de Google. A partir du moment ou tu as un site internet et que tu l’as enregistré, Google va le voir.

              View Comment