Qu’est-ce qu’un Keylogger et comment le supprimer ?


keylogger

À cette ère du numérique, les données personnelles font l’objet d’une grande convoitise de la part de personnes malveillantes. L’un de leurs outils de collecte favoris est le keylogger. Ce petit logiciel difficilement détectable peut transmettre, s’il est exécuté sur votre PC, l’intégralité de vos mots de passe et identifiants à de tierces personnes. On vous dit tout sur ces logiciels malicieux et comment vous pouvez vous en débarrasser.

Le Keylogger, un logiciel d’espionnage

Un keylogger est un enregistreur de frappes. Il s’agit en réalité d’un logiciel espion (spyware) ou d’un matériel d’espionnage dont la fonction est de détecter et de mémoriser à votre insu les données entrées au de votre ordinateur. Ces dernières sont par la suite transmises à des personnes malveillantes.

Les keyloggers sont une véritable menace pour les données personnelles. La manière la plus simple pour s’en débarrasser est d’utiliser un logiciel antivirus pour une protection de haute qualité ainsi qu’un bon pare-feu. Un  est un logiciel donc la spécialité est de détecter et de supprimer les virus et autres menaces logicielles qui attaquent votre ordinateur. Pour qu’il soit pleinement efficace, vous devez tout simplement veiller à le maintenir à jour.

Toutefois, comme vous pouvez le lire ici, les keyloggers ne sont pas forcément développés seulement dans un but malfaisant. En effet, certains d’entre eux permettent de vérifier le comportement de l’utilisateur en face d’un terminal. Ces keyloggers demandent le plus souvent votre consentement avant de faire leur travail.

Ces enregistreurs de frappes peuvent être considérés malicieux s’ils s’installent et s’exécutent sur votre machine sans vous en demander la permission. Leur but est alors d’enregistrer un maximum de données qui seront transférées à des hackers. Certains peuvent enregistrer vos données lorsque vous êtes sur des sites précis tels que des sites bancaires comme vous pourrez le lire sur ce site.

Les différents types de Keylogger

Il existe différents types de logiciels d’enregistrement de frappes. Ainsi, on distingue les keyloggers matériels et les keyloggers logiciels.

Les keyloggers logiciels

Les keyloggers logiciels sont les plus répandus, car difficilement détectables. Ce sont des programmes qui exploitent ou pervertissent une fonction de pour avoir accès aux flux de données entrées au clavier. Ils fonctionnent discrètement en arrière-plan et peuvent même prendre des captures d’écran. Ces informations sont ensuite transmises en ligne ou stockées dans un fichier sur le disque dur de l’ordinateur infecté.

Ils se basent sur plusieurs technologies comme le fonctionnement de machine virtuelle. Dans ce cas, le keylogger devient une machine virtuelle s’exécutant indépendamment du système d’exploitation. D’autres s’attaquent directement au noyau (kernel). Il y a également les keyloggers qui se basent sur les APIs (Application Programming Interface) du et enregistrent à chaque frappe.

Les Keyloggers matériels

Les enregistreurs de frappes peuvent aussi se présenter sous la forme d’un petit dongle  ou d’un petit appareil doté de mémoire. Il se branche entre le et l’unité centrale. Ce type de keylogger est facilement détectable. Cependant, il peut aussi prendre la forme d’un utilitaire. Ainsi, ils enregistrent les données directement dans leur mémoire.

Il existe une grande variété de technologies sur lesquelles peuvent se baser les keyloggers matériels. Certains fonctionnent sur la base d’un micrologiciel et enregistrent les données directement au niveau du BIOS. Tandis que d’autres ont la capacité d’intercepter le flux de données d’un ou d’une sans fil. Ils sont appelés renifleurs de claviers et de . Il y en a qui ont un fonctionnement acoustique ou bien encore électromagnétique. Malgré tout leur côté malicieux et discret, il existe plusieurs méthodes simples et efficaces pour se débarrasser de ces intrus.

Les méthodes de suppression des keyloggers

Il existe plusieurs techniques permettant de supprimer les keyloggers logiciels. Le plus simple consiste à mettre à jour votre antivirus, puis à l’exécuter. En ce qui concerne les keyloggers matériels, vous devrez procéder à un examen minutieux du câble de connexion qui lie votre clavier à votre ordinateur. Si vous détectez un autre type de connecteur le long de ce câble, alors retirez-le, puis changez le câble ou le clavier.

Enfin, vous devez également faire preuve de prudence lorsque vous naviguez sur le net ou lors de la lecture de vos mails. Gardez-vous de cliquer sur un lien qui vous semble suspect, que ce soit sur un site web ou dans un mail. Apprenez aussi à détecter les mails de phishing et supprimez-les dès que vous en voyez.

En somme, il existe une grande variété de keyloggers ayant des fonctionnements différents. Ceux-ci peuvent être utilisés dans un but noble ou pour espionner les utilisateurs. Si vous en constatez la présence, les sont les outils par excellence pour lutter contre. Néanmoins, la meilleure protection reste la vigilance.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *