Comment choisir l’hébergement web qui vous convient? 4


De plus en plus de personnes souhaitent se faire une petite place sur internet, que ce soit pour monter une grosse affaire ou juste partager ses passions, ce ne sont pas les occasions qui manquent. Qu’on soit un AS de la programmation ou qu’on n’y connaisse rien, qu’on envisage un site qui générera des milliers de connexions par jour ou juste pour partager des informations pour un cercle restreint de personnes. De très nombreuses offres et de très nombreux services sont là pour répondre à chacun de ses besoins.

Mais avant toute chose, on peut se demander ce qu’est un hébergeur, au-delà du service qu’il propose. En général, ce sont des racks de serveurs, dans une grande pièce maintenu à l’abri de la surchauffe grâce à une température constante, préservé des coupures de courant grâce à des générateur de secours et connectés à internet à très haut débit, aussi bien en émission qu’en réception, souvent plusieurs centaine de Mb/s dans les deux sens. Le but étant de garantir un accès constant et performant aux sites internet ou autre service qu’on héberge chez eux. Les machines elles-mêmes sont des machines puissantes, sur lesquelles sont installées tout ce qu’il faut pour faire tourner un site web. C’est à dire un serveur HTTP (le plus souvent Apache), un serveur de messagerie, des bases de données (le plus souvent mySQL).

server_racks-500x363 Comment choisir l'hébergement web qui vous convient?

Maintenant que les présentations sont faites, voyons de plus près quels sont les différent types d’hébergement proposés, et dans quel cas les choisir, ainsi que quelques critères important à sélectionner.

Tout d’abord, le système d’exploitation… en effet, un serveur reste un ordinateur et a besoin d’un système d’exploitation pour fonctionner. Comme pour les ordinateurs qu’on peut acheter dans le commerce, deux mondes s’affronte et Linux (les Mac serveurs existent aussi mais comme pour les ordinateur Apple, il faut que la machine soit elle même Apple ;-) ).
Mais contrairement aux ordinateurs qu’on trouve dans le commerce, tous sur Windows pratiquement, Linux équipe une part importante des serveurs. Mais alors lequel choisir?
Tout dépend du langage ou des logiciel que vous souhaitez utiliser pour construire le site internet. Si les technologies ASP ou encore le .NET de Windows sont de la partie, un hébergement Windows Serveur sera la meilleur solution. Si aucune technologie propre à Windows n’est utilisé ou que vous ne savez pas parce que vous utilisez WordPress ou autre et donc vous ne codez rien, un serveur linux comme Windows répondra à toutes vos attentes sans trop de différences (sauf peu être pour le prix).

Venons-en maintenant aux performances que vous pouvez acheter.
Il existe plusieurs types d’hébergement, le plus courant car le plus économique (des solutions payantes) est l’hébergement partagé ou mutualisé. Dans ce cas, ce sont des grosses machines, chacune hébergeant plusieurs sites internet, et donc les frais occasionnés sont partagés entre les différents webmasters qui louent un emplacement sur l’une de ces machines. Son principal avantage reste le prix pour des capacités qui suffisent pour la plupart des sites internet, l’inconvénient est que vous n’êtes pas administrateur de la machine, vous avez accès à votre dossier qui contient votre serveur via une connexion FTP, vous pouvez créer des bases de données et modifier plus ou moins des paramètres suivant l’offre que vous choisissez. Cela peut poser quelques problèmes si vous avez besoin d’une technologie particulière, par exemple si vous désirez utiliser une base de donnée NoSQL comme MongoDB par exemple, ça sera plus compliqué et faudra négocier avec l’hébergeur si oui ou non, il peut installer le service ou si il faut souscrire une autre offre plus adaptée. Dans certain cas, pour que le client ait plus d’autonomie, le serveur reste mutualisé mais ce sont des serveurs virtuels qui tournent. Ainsi bien qu’on partage les performances de la même machine, chacun a son petit serveur qui tourne. C’est un compromis entre dédié et mutualisé. Mais une offre mutualisé classique reste adaptée dans la plupart des cas ( surtout si celui-ci est optimisé comme pour le site Pandoon ;-) ).
Il existe d’autres offres, plus chers, qui sont les serveurs dédiés. Dans ce cas vous ne louez pas que le service mais vous louez la machine également, qui reste la propriété de l’hébergeur mais dont vous disposer pour votre site internet uniquement. Dans ce cas, la plupart du temps, le client peut administrer son serveur en installant les technologies dont il a besoin. Mais comme inconvénients, on peut citer le prix plus élevé (donc à choisir seulement si on a un site très important qui demande beaucoup de ressources qui sont supérieures aux hébergements mutualisés haut de gamme qui sont entre 100 et 200€ par an)
Le second inconvénient, qui n’en est pas un pour tout le monde, c’est qu’il faut avoir de bonnes connaissances en administration serveur. Savoir plonger les mains dans le cambouis :-) .

Il y a encore un type d’hébergement, ce sont les hébergements dédiés manager. C’est à dire que vous avez un serveur dédiés comme c’est expliqué dans le paragraphe précédent, à la seule différence que là, c’est un technicien de l’hébergement qui s’occupe de la partie technique du serveur. Ce type d’hébergement cherche à s’adapter aux besoins, par conséquent, vous pouvez demander à installer telle ou telle technologies sur le serveur.

Autre type, plus rare néanmoins pour les particuliers. C’est la colocation, dans ce cas, le client achète un serveur et l’installe chez un hébergeur. Ainsi, il profite de l’installation du lieux (très haut débit, sécurité pour le courant électrique, pièce climatisée) il lui suffit juste d’installer son serveur dans les racks prévu à cette effet.

Après toutes ses offres (toutes payantes), se trouve une offre, qui elle, est gratuite. C’est comme un serveur mutualisé bridé. En fait, le plus souvent, c’est une offre pour faire découvrir la plateforme, ne donnant accès qu’à de très petites ressources (quelque Go de disque et une seul base de donnée MySQL. Ce type d’offre (qui reste gratuite) sont pratique si vous voulez essayer de faire votre premier site web. Ils sont souvent suffisant pour installer WordPress et en faire un blog. Cependant si votre site commence à prendre un peu d’ampleur, ce sera vite nécessaire de migrer vers une offre mutualisé. Tout dépend de vos besoins. Les services telle que WordPress propose aussi d’héberger votre blog, mais dans ce cas aucun accès FTP au serveur, toute l’administration se fera via HTTP. Il faut également préciser que quelque soit l’offre gratuite vous ne pourrez pas choisir votre domaine, votre site sera un sous-domaine. Par exemple: http://votre-site.votre-hebergeur.fr .

Après la description de tous ses type d’hébergement, sachez que dans 99% des cas, un hébergement mutualisé vous suffira. Les autres hébergement sont plutôt destiné aux entreprises et magasins de tailles conséquentes.

Pour bien choisir votre hébergement, regardez les différentes offres, comparez les prix, pour voir qui est le moins cher pour répondre à votre attente de performance. La fiabilité du service, que le site soit accessible en permanence ou qu’il n’y ait pas de problème technique à répétition. Pour ça, les forums spécialisé et les guide d’hébergement en ligne sont d’importantes sources de renseignements et de comparaisons.
Il faut voir également la qualité du service client, si il y a un problème, ou qu’une des manipulations comme la mise en place de base de données par exemple vous pose problème. L’ancienneté joue également, ça rassure sur la fiabilité, que votre hébergement ne fermera pas du jour au lendemain.

Pour les hébergeurs, vous avez le site web de 1and1 ou voici une liste des principaux hébergeurs (loin d’être complète) :

  • DRI
  • Easy-Hébergment, testé par Bryce
  • Futie
  • Hexadom
  • Hoster
  • Infomaniak, celui de Pandoon actuellement
  • Marven Hosting
  • OVH

 

Et parmi les hébergeurs qui ont des formules gratuites sans pub il y a:

  • 000Webhost, testé par Pandoon
  • Free (si client)
  • Freeweb7

 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Comment choisir l’hébergement web qui vous convient?

  • [Mr] Xhark

    Attention à ne pas écouter tous les sons de cloche dans le domaine de l’hébergement. Certains tentent de faire croire qu’héberger un site coûte une fortune et qu’il faut remplir le site de publicité pour amortir (et dégager des bénéfices…). Mais de nombreux blogs/sites commencent par remplir de pub avant de produire un contenu intéressant qui va trouver sa cible…

    De plus avec l’augmentation des débits il est tout à fait possible de stocker un site chez soit sur un NAS Synology par exemple. Même avec 1 mega montant c’est suffisant si peu de traffic et systèmes de cache à l’appui. Blogmotion est hébergé chez Web4All, un hébergeur associatif dont le concept est en phase avec celui du blog :)

  • a

    000webhost met de la pub à la volée maintenant (ils modifient le php) :-(

    On peut toujours la masquer simplement avec du CSS heureusement (c’est un overlay avec une pub pour 000webhost qui s’affiche en surimpression à chaque page).

    On peut aussi sinon héberger son site chez soi avec un raspberry pi (ou un PC de récup) plutôt qu’avec un NAS comme conseillé par [Mr] Xhark.