Test / Avis : Imprimante 3D SLA Longer Orange 30


test-avis-appreciation-critique-review-1

L’impression 3D s’est fortement démocratisée depuis mon test d’imprimante 3D FDM. Voyons ce que vaut la Longer Orange 30.

D’une imprimante en plastique ou il fallait monter toutes les pièces une par une ( DYI, Do it Yourself ), nous sommes passé à des imprimantes en aluminium à monter soi-même et puis assez rapidement, aux imprimantes 3D en métal déjà montées (ou presque, juste 2-3 vis à fixer).

La tendance actuelle est plus aux imprimantes résine SLA / DLP / LCD.

Un petit mot vite fait sur ce qu’est le SLA, DLP et LCD.

Les différences entre la technologie FDM et SLA

FDM = Fused deposition modeling

La technologie FDM consiste à faire fondre du plastique, généralement du PLA ou de l’ABS. Ce plastique fondu est par la suite déposé par un extrudeur couche par couche en effectuant des trajets pour former le modèle voulu sur un plateau. L’extrudeur (la tête) bougeant généralement dans un axe X et Z. Et le plateau bougeant sur un axe Y. Il existe d’autres variantes, selon certains modèles, cela peut être différent: la tête bouge sur un axe X, Y et Z et le plateau reste fixe.

Une fois la pièce en 3D refroidit (en quelques minutes), cette dernière peut être utilisé telle quel ou poncé, puis peinte. De manière générale, un post-traitement est nécessaire pour éviter de voir les différents couches (appelé layers).

Le prix des imprimantes 3D FDM domestiques tourne aux alentours de 150- 300 euros.

Le prix des bobines de PLA tournent aux alentour de 20 – 30 euros le kilo.

La finesse pour une couche imprimé par une imprimante FDM varie entre 0,05 et 0,3 mm.

SLA = Stereolithography apparatus

La technologie SLA, que l’on appelle stéréolithographie, consiste à solidifier une résine liquide photopolymère. Cette solidification se fait de façon localisé par un rayonnement UV. Couche par couche, les rayons UV vont solidifier la résine liquide pour former l’objet en 3D.

Contrairement aux imprimantes 3D, les imprimantes 3D SLA ne nécessite pas 3 axes X, Y et Z, mais seulement un seul, le Z.

Une fois l’impression terminée, l’impression doit être égouttée et nettoyé de la fine couche de résine liquide qui reste collé sur l’impression. Cela peut se faire avec de l’alcool isopropylique concentré ou un bain d’ultrasons.

Une fois nettoyé, la pièce doit encore subir un traitement aux UV afin de rendre la pièce définitivement solide. C’est l’étape de curing.

Une fois le curing effectué, de manière générale, les pièces sont lisses et ne nécessite pas d’autres post-traitement excepté la mise en peinture si nécessaire.

Le prix des imprimantes 3D SLA domestiques tourne aux alentours de 250- 500 euros.

Le prix des résines tournent aux alentour de 50 – 100 euros le litre.

La finesse pour une couche imprimé par une imprimante FDM varie entre 0,05 et 0,01 mm.

Le test de la Longer Orange 30

longer 3D Orange 30 imprimante sla

La Longer Orange 30 avait fait l’objet d’une campagne de financement (réussi) sur Kickstarter en 2019. Elle était décrite comme étant l’imprimante 3D SLA de bureau la plus abordable et la plus fiable.

Quand on voit les caractéristiques et le prix, il n’est pas étonnant que le financement participatif ait eu du succès: résolution de 2k, prix réduit comparé aux concurrents, zone d’impression plus grande, châssis métallique, vitesse d’impression supérieure aux concurrents, couches pouvant aller jusqu’à 0,02 mm, etc…

Caractéristiques de la Longer Orange 30

  • Modèle: Longer Orange 30
  • Technologie d’impression: stéréolithographie LCD ( SLA )
  • Résolution LCD: 2560 x 1440 ( 2k )
  • Finesse des couches d’impression: 0,02 – 0,1mm
  • Vitesse d’impression: 30mm/h ( à 100µm)
  • Connexion: USB
  • Ecran: écran tactile 2,8 pouces
  • Source lumineuse: 405 nm
  • Taille de l’imprimante: 200 x 200 x 390 mm
etiquette longer orange 30

L’emballage et contenu

Dans ce cas-ci, c’est une imprimante montée à 90%, donc l’emballage et la protection doivent bien entourer l’imprimante. Et c’est le cas! Heureusement d’ailleurs, car j’ai reçu le carton éventré sur environ 10cm par je ne sais quoi, et sans la bonne couche de mousse isolante, l’imprimante aurait sans aucun doute été abimée!

Dans votre carton, vous avez:

  • l’imprimante 3D SLA
  • le capot transparent anti-UV de couleur orange en 5 parties
  • un kit de montage pour le capot (bandes élastique et support)
  • des clé allens
  • 1 paire de gants
  • un échantillon de 250g de résine
  • 2 filtres 3M ( servent à filtrer la résine pour récupération )
  • un film FEP ( sert de support et séparateur entre l’écran et la résine )
  • l’adaptateur secteur
  • une spatule métallique
  • un tissu de nettoyage
  • des cartes à jouer ( qui servent comme spatule pour racler la résine )
  • une clé USB

Le mode d’emploi

L’imprimante est fourni avec un mode d’emploi papier (en anglais) + une clé usb. La clé USB comprend le mode d’emploi, des vidéos, des fichiers pour le logiciel de slicing, des fichiers de démonstration prêt à être imprimé.

Tout peut être retrouvé sur le site officiel.

Les vidéos sont également présentes sur Youtube et elles sont bien explicites:

Le montage

Comme dit ci-dessus, l’imprimante est livrée montée à 99%.

Il n’y a que 2 éléments à faire: monter les 5 pièces du capots à l’aide de 4 supports et de 2 élastiques + placer le plateau amovible.

Le capot

Autant le dire tout de suite: le capot une fois terminé fait très bas de gamme.

Bien que sur la vidéo, le montage se fait facilement, dans la réalité, vus pouvez être amené à y mettre beaucoup plus de temps pour monter le capot. Retirer les protections des plaques en acryliques est assez chiant. La méthode de montage est simple, mais le problème se situe au niveau des 4 supports qui ne tiennent pas bien les plaques en acryliques. Vous avez un espace d’environ 1mm, ce qui fait que vos plaques glissent et donc à chaque mouvement, vos plaques ne sont pas bien stabilisé.

capot anti uv

Par ailleurs, je vous conseille d’insérer par exemple une feuille de papier dans le creux afin de le boucher et de stabiliser l’ensemble lors du montage.

Les 5 parties ne tiennent entre eux que par 2 élastiques. 3 élastiques sont fournis, 2 suffisent pour stabiliser l’ensemble. Le 3ème est là en cas de souci. Personnellement, le 3ème m’a claqué entre les doigts au montage…

Le capot tient et fait son boulot, mais on ne peut s’empêcher de penser « pour combien de temps? » Je suppose qu’ils ont fait ce choix de ce type de capot pour une raison de prix (de production et de transport), ce qui rend l’imprimante moins chère.

Personnellement, je pense que d’ici peu, je vais soit y mettre de la colle ou du papier collant ou un autre système afin de pallier à l’éventuel claquage des élastiques.

N.B.: Après avoir contacté Longer3D et leur faire part que ce capot était une mauvaise idée, ils m’ont informé que ce dernier sera changé d’ici quelques mois, à l’heure d’écrire ces lignes.

La hauteur du plateau

Excepté le capot, vous avez juste à régler la hauteur du plateau d’impression.

La Longer Orange 30

La base de l’imprimante comprend un écran tactile sur la face avant, des trous d’aération sur les faces de côtés et à la face arrière, un bouton marche-arrêt, une prise usb et la prise d’alimentation.

ecran tactile orange 30 longer
about longer orange 30

Au dessous, s’y trouve une trappe pour la connexion de l’écran LCD et un ventilateur pour refroidir votre imprimante.

dessous imprimante 3D sla longer orange 30

Démarrage

La Longer Orange 30 est rapide pour s’allumer, très rapide même. Vous actionnez l’interrupteur à l’arrière et vous regardez l’écran que l’imprimante résine est déjà prête!

L’écran tactile

L’écran tactile est bien lumineux et est tactile. Malheureusement, le tactile a parfois du mal. Si je ne me trompe pas, il a l’air d’être un écran résistif.

Bien qu’il ne soit pas des plus réactif, cela n’est pas réellement problématique vu qu’on l’utilise relativement peu.

Le bruit de l’imprimante 3D

De par sa nature, une imprimante résine est plus silencieuse qu’une imprimante 3D FDM. Une imprimante résine ne bouge qu’un seul axe, tandis qu’une imprimante FDM en bouge 3, ce qui crée bien plus de vibrations.

La Longer Orange 30 ne fait pas exception: elle est bien plus silencieuse qu’une imprimante 3D classique.

Mais elle n’est pas silencieuse! Le ventilateur en lui-même est relativement silencieux, le soucis est l’air qui entre dans le boitier crée de fortes turbulences. Ce sont ces turbulences qui résonnent dans le caisson métallique qui crée le bruit.

Ce bruit est tout de même acceptable. Il est aux environs d’un pc dont le ventilateur tournerait à pleine puissance.

Personnellement, j’essaierai à l’avenir de modifier cela en remplaçant le ventilateur par un ventilateur plus silencieux pour voir si cela fonctionne même si ce n’est pas le ventilateur en lui-même qui pose problème de mon point de vue. Ou par un ventilateur plus grand.

L’intérieur de la Longer Orange 30

J’ai démonté l’imprimante pour voir ce qu’il y avait à l’intérieur.

Grosso modo, vous avez:

  • Un moteur pas à pas Longer 42BY6GH40H-2-19D pour l’axe Z
  • Une carte électronique pour l’alimentation en énergie
  • une carte électronique pour la gestion de l’impression hors ligne ( 2 éléments intéressants y figurent: un port éthernet non utilisé. Ce qui signifie qu’on peut éventuellement l’utiliser en mode online!
    Et la présence d’une carte microSD de 16 gigas. Ce qui fait que si un jour votre imprimante a un problème de mémoire, la carte SD peut être remplacé à moindre coût! Pas besoin de changer toute la carte électronique!)
  • un ventilateur SD8025S 12V 0.5A
  • et enfin, une carte électronique pour gérer le moteur pas à pas.
intérieur imprimante 3D orange 30
carte microsd inséré dans carte éléectronique

LongerWare

LongerWare est le logiciel de tranchage (slicer) fourni avec l’imprimante résine.

La version testé est la 1.33 . C’est un logiciel de tranchage assez basique: seuls les options basiques sont présentes avec la possibilité d’y rajouter les supports. Il n’est pas réellement intuitif ni fluide lorsqu’on bouge le modèle, mais par contre, il est très rapide pour générer le modèle tranché.

Heureusement, il existe d’autres logiciels gratuits comme Chitubox, et Longer3D en est conscient et vous le propose comme alternative. Chitubox est compatible, il faudra juste rajouter un plugin pour pouvoir enregistrer les fichiers en .lgs30 . Chitubox n’est pas non plus très intuitif, mais il est plus fluide. Il n’est pas rapide pour trancher, mais il a beaucoup plus d’options comme créer une modèle creux ( hollow ) et de créer un trou. Ce trou permettra à la résine de s’échapper du modèle creux et donc d’économiser la résine!

Les impressions avec la Longer3D Orange 30

Tout d’abord, ce qu’il faut rappeler, c’est les dimensions que cette imprimante SLA peut produire: 120x68x170mm ( L x l x h )

Ces dimensions sont un peu plus grandes que ce que proposent la grande majorité des imprimantes SLA grand public!

L’écran est d’une définition de 2k, c’est-à-dire 2560×1440 pixels. Et les pixels font 47.25µm.

La résolution de l’axe Z est de 10µm. C’est-à-dire 0.01mm!

Ce sont toutes ces caractéristiques qui en font des impressions… impressionnantes!

Les modèles produits en sont de toutes beautés. Les détails sont présents et sont très bien visibles et les couches d’impression sont pratiquement invisibles! Contrairement à un modèle produit par une imprimante 3D FDM.

impression 3D sla chateau vert transluscide

Les accessoires

Longer3D vous offre une partie des accessoires. Mais cela n’est pas suffisant, il vous manque la partie nettoyage de votre impression ainsi que d’autres accessoires:

  • Un entonnoir en acier inoxydable de grande capacité avec filtre amovible ( remplacera les 2 filtres une fois que ceux-ci auront été utilisé )
  • De l’isopropanol concentré
    Ou un nettoyeur à ultrason
  • De la résine
  • Des gants
  • Un masque
  • Un durcisseur UV
  • Une raclette en remplacement aux cartes à jouer.

Conclusion

L’Orange30 de Longer3D est clairement une bonne imprimante 3D SLA!

Les avantages

  • Grande dimension d’impression
  • Prix plus que correcte
  • Imprimante montée à 99%
  • Simple d’utilisation
  • Bien fourni en accessoires
  • La conception
  • Châssis métallique
  • Faible encombrement
  • Le mode d’emploi / vidéos / support réactif
  • Maintenance facilité: vidéos + trappe
  • Compatible avec des résines d’autres marques
  • Plugin pour Chitubox

Les désavantages

  • Le montage et la solidité du capot translucide
  • Pas vraiment silencieux
  • L’écran tactile

Vous pouvez vous procurer la Longer Orange 30 via ce lien.

test-avis-appreciation-critique-review-2

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *