Test / Avis : scanner 3D Ciclop DIY + code réduction 2


test-avis-appreciation-critique-review-1

Après avoir joué avec une imprimante 3D, place au scanner 3D!

Et puis particulièrement, le scanneur 3D Ciclop DIY.

ciclop scan 3d

Pourquoi le Ciclop?

Eh bien pour différentes raisons:

  • Il est parmi les moins chers des scanners 3D
  • C’est du DIY, Do It Yourself, c’est-à-dire à monter soi-même
  • Il est open-source

Les choses à savoir avant d’acheter le Ciclop

Celui-ci ne vous donne pas directement un fichier .stl à la fin du scan, mais un fichier .ply qui est composé de nuage de points. Et ce fichier .ply est à convertir en .stl, cela nécessite du travail de traitement.

De plus, d’après les quelques retours d’expériences que l’on peut trouver sur le net, le rendu des détail est assez pauvre.

Acheter le scanner 3d Ciclop ou un autre scanner 3D ?

D’après mes recherches, les autres concurrents ont apparemment un rendu aussi pauvres alors qu’ils coutent 3 à 5x plus cher!!! Alors autant prendre le moins cher !

D’ailleurs au passage, il faut faire attention, j’ai remarqué qu’un des concurrents bien connu et qui est 3 fois plus cher que le Ciclop n’accepte de travailler qu’avec UN SEUL modèle de processeur! Ce qui fait que si votre ordinateur n’a pas ce modèle de processeur en particulier (et bien sur, on ne trouve pas facilement cette info!), votre scanneur ne sert plus à rien…

Donc personnellement, je ne me fie pas aux rendus que les quelques retours que j’ai pu voir, ils sont bien trop peu. Il faut savoir que ce rendu dépend énormément des réglages, de la luminosité et de la pièce scannée! En gros, c’est comme une imprimante 3D, selon les réglages, vous pouvez avoir une belle pièce, une pièce moyenne ou une amas de fil fondu!

Outre la question du rendu, il y a le fait que ce soit open source. C’est à dire bien plus de facilité à modifier quelque chose sur l’appareil, qu’un autre modèle ou rien ne filtre sur les pièces, la méthode, etc….

Avec la démocratisation des imprimantes 3D, il serait intéressant de voir aussi la démocratisation des scanneurs 3D, or ce n’est pas encore le cas. La démocratisation des imprimantes 3D a réussi grâce au travail de Joseph Prusa qui a aussi rendu open source son travail sur son imprimante 3D et également grâce à sa communauté.

J’ai personnellement quelques idées en tête pour améliorer le Ciclop une fois que j’en aurai maitrisé le minimum, j’en sais encore rien sur ce que vont apporter mes modification ni si elles vont y apporter quelque choses, mais j’ai bien envie d’essayer! Et qui sait, si jamais mes améliorations qui y seront apporté en inspireront d’autres et ainsi de suite,… peut-être verront nous le jour des scanners 3D performants à bas prix?! De plus, ayant actuellement une imprimante 3D, il me sera plus facile d’y créer de nouvelles pièces pour améliorer le Ciclop.

Mais avant toute chose, je vais d’abord tester la version de base du scanner 3D Ciclop!

Caractéristiques

  • Type de scanner : Particulier/Bureau
  • Technologie : Triangulation laser
  • Dimension (mm) : 450 x 330 x 230mm
  • Taille maximum de modélisation (mm) : 250 x 205mm
  • Taille minimum de modélisation (mm) : 50 mm
  • Poids (kg) : 2.25kg
  • Précision (mm) : 0.50
  • Format d’export : ply
  • Logiciel : Horus
  • Connectivité : Câble USB
  • Compatibilité système : Windows, Linux, Mac
  • Alimentation : 12 V 1,5 A

Le test

Première chose à savoir, c’est que le modèle original est le Ciclop de BQ, mais étant donné qu’il est open source, tout le monde peut le copier. Le modèle testé est un modèle clone. Ce n’est pas parce que c’est un clone chinois, que cela va forcément moins bien fonctionner, sachez-le.

Deuxième chose, c’est que je n’ai pas eu de mode d’emploi avec le scanneur 3D, il m’a donc fallu chercher sur internet, et je dois vous avouer que la documentation bien que présente sur le net est un peu dispersé (avec pas mal de lien mort) et on s’y perds très facilement entre BQ, Horus, Ciclop… Pour résumé: BQ est la marque qui a conçu le modèle de scanneur nommé Ciclop. Horus est le nom pour 2 choses: c’est le firmware pour la carte électronique mais également le nom du programme utilisé pour utiliser et régler le scanneur 3D!

Ensuite, contrairement à une imprimante 3D, ce scanneur 3D est très facile à monter, je dirais qu’en moins d’une heure, c’est déjà prêt!

Mode d’emploi

Possibilité d’avoir les détails (en anglais) sur Instructables: http://www.instructables.com/id/Ciclop-3D-Scanner-BQ-Horus/

Pour télécharger le programme permettant d’utiliser le scanneur: http://storage.googleapis.com/bq-horus/releases/Horus_0.1.2.4.exe

Le guide d’utilisation du programme Horus: Horus guide d’utilisation V.0.1.2 – Horus_Guide_d’utilisation_0-1475833279.1

Etant donné que les infos sont dispersées en peu partout, voici un fascicule vous permettant de comprendre et d’améliorer vos scans: https://storage.googleapis.com/bqcom15.statics.bq.com/prod/resources/manual/Guide_pour_une_nume%CC%81risation_optimale-1475833389.pdf

La zone de téléchargement pour plus ou moins toutes les infos que vous avez besoin: https://www.bq.com/en/support/ciclop/support-sheet

Il existe une section du site de chez BQ qui est consacré au Ciclop, la partie DIWO, sauf que tous les liens sont morts de ce côté là…

Concrètement, qu’est-ce que ça donne? Eh bien je suis content d’avoir d’abord monté une imprimante 3D, puis seulement un scanneur 3D! Le montage d’une imprimante 3D est plus compliqué que de monter un scanneur 3D, mais la maîtrise du logiciel d’une imprimante 3D est bien plus simple que de maîtriser un bon scannage!

Quelques essais à chaud:

2017-11-13_13h36_25
2017-11-13_13h42_05
2017-11-14_21h28_10

Après quelques essais, cela est beaucoup mieux!

2017-11-17_20h37_20

Conclusion

L’expérience est très intéressante et vaut le détour! La construction se passe sans soucis, ainsi que la calibration, mais le scan nécessite pas mal de réglages pour arriver à un bon réglages, réglages qui seront nécessaire de modifier à chaque scan selon la luminosité, la pièce, etc…

Je vais essayer d’obtenir le meilleur rendu possible avec le Ciclop sans le modifier et ensuite, j’essaierai d’y apporter des améliorations si possible.

Lien: https://www.gearbest.com/3d-printers-3d-printer-kits/pp_426876.html?lkid=11304296

Et profitez de la promotion du moment avec le code coupon: OctAllezciclop

test-avis-appreciation-critique-review-2

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Test / Avis : scanner 3D Ciclop DIY + code réduction

  • Loup Blanc

    Bonjour,
    Avez-vous avancé dans vos essais pour ce scanner ?
    Je suis sur le point de m’équiper avec une imprimante 3D et le scanner serait un excellent complément.
    Bonne journée,
    Pascal Joulin

  • Pandoon Auteur de l’article

    Bonjour,

    Malheureusement, j’ai mis de côté pour le moment, faute de temps et de place avec une bonne luminosité.

    Niveau logiciel, cela a été abandonné par BQ, il existe une version finale et une version Beta et chez moi avec Windows 10, le logiciel fonctionne très bien la première fois qu’il est installé et tant que l’ordinateur n’est pas redémarré, mais une fois que l’ordi est redémarré, plus moyen de le réutiliser.

    J’avais tenté avec une webcam de meilleure qualité, mais pas moyen de la faire fonctionner en parallèle.
    Je sais que beaucoup ont abandonné ce scanner, certains avaient même changé les lasers rouges pour des verts, mais ils ont par la suite également abandonné.

    Bien que ce soit de l’open source, à ma connaissance, personne n’a repris le relais.

    Il existe une autre méthode pour reproduire une forme déjà existante: la photogramétrie qui consiste à prendre des dizaines/centaines de photos de toutes les face de l’objet et de reproduire sa forme 3D via un logiciel.