Review / Test : Hélicoptère d’assaut pour smartphone de chez Griffin 2


test-avis-appreciation-critique-review-1

Avoir une tonne d’applications pour voler (jeux) c’est bien, mais avoir un véritable appareil volant, c’est mieux!
Je vous propose donc le test de l’hélicoptère d’assaut HELO TC de chez Griffin!

Voici la fameuse bête:

L'hélicoptère télécommandé dans son emballage

L’hélicoptère télécommandé dans son emballage

 

Dans le paquet nous avons:

  1. 1 hélicoptère
  2. des missiles
  3. des pales de rechange
  4. une manette de contrôle
  5. le chargeur

 

Pour profiter de  l’hélicoptère, il vous faudra tout d’abord télécharger une application (visible en haut à droite de la boite): Helo Tc. C’est une application gratuite, encore heureux, qui vous servira pour manœuvrer votre hélicoptère. On la trouve aussi bien sur l’appstore d’Apple que chez le Play Store d’Android.

Parlons de l’hélicoptère:

Hélicoptère griffin d'assaut

Hélicoptère griffin d’assaut Helo Tc

Rien qu’à l’aspect, ce petit appareil en jette un max! Il ressemble bien à un hélicoptère d’assaut, aucun doute là-dessus!

– Aucune partie du mécanisme n’est visible de l’extérieur, ce qui lui offre une meilleure protection face aux chocs.

– Les 2 rotors principaux servent à stabiliser l’appareil, tandis que le rotor arrière est là pour faire avancer l’hélicoptère (ne soyez donc pas perturbé de ne pas le voir tourner tout le temps).

– Il possède 2 rampes de lancement de missiles qui fonctionne avec un ressort, la portée est d’environ 3 mètres (varie selon la hauteur de vol) mais la visée est imprécise, à moins d’être un expert des hélicoptères RC (radio-commandé).

 

  • Le pilotage:
Commande de l'hélicoptère

Commande de l’hélicoptère

Il m’aura fallu plus d’une semaine pour bien m’habituer au maniement de l’hélicoptère.

– Il n’y a pas de réglages à faire si ce n’est calibrer l’hélico pour pas qu’il ne tourne sur lui même. C’est une opération simple qui se règle via le « trim » (visible en haut à droite de la photo).

– Pour le contrôle de tir, vous avez les 2 boutons en bas à droite, un pour la rampe gauche et l’autre pour la rampe droite

– La commande des gaz se trouve, quant à elle, à gauche. Pour les débutants, la puissance est limitée à la moitié, ce qui permet d’éviter pas mal de crash, ainsi que des pertes de contrôle, car cette petite bête est tout de même très puissante. Ce qui vous permet d’apprendre à bien commander l’appareil. Une fois que vous maîtrisez bien, il suffit d’aller dans les options et de choisir le mode expert pour avoir accès à toute la puissance. Mais ne soyez pas pressé! Le contrôle des déplacements se fait via le manche qui est sur la droite, vous pouvez choisir de guider l’appareil soit en bougeant le joystick vous-même ou bien via l’accéléromètre de votre .

– L’option « Plans de vol » permet d’enregistrer les commandes que vous faites et ainsi permettre à votre hélicoptère de les reproduire. Pratique pour faire une démonstration.

– Le dernier bouton, l’orange, permet de faire atterrir votre appareil en urgence, si vous avez un problème ou que vous redoutez un crash imminent.

 

  • Le module de commande:

Il s’agit d’une petite pièce que vous devrez fixer sur votre smartphone.

Elle est très ergonomique et possède toute une surface antidérapante, donc pas de risque pour votre smartphone. Mais attention toutefois aux proportions, la longueur et la largeur sont calculées pour accueillir un 4 comme taille maximale.

Face interne avec la surface antidérapente

Face interne avec la surface antidérapante

Elle permet d’envoyer les commandes de l’application à votre hélicoptère par infrarouge. Et c’est là le gros défaut à mes yeux. Car le problème de l’infrarouge et que si jamais vous ne pointez pas toujours votre hélicoptère avec le module de commande, celui-ci va tout simplement retomber. Problème qui ne serait pas arrivé s’ils avaient utilisé la technologie bluetooth. Mais bon, ça consomme moins de batterie dans un sens.

Module de commande par infrarouges

Module de commande par infrarouges, les 4 ampoules au dessus permettent l’émission des signaux.

L’une des choses à savoir est qu’il faut toujours essayer de se trouver à l’arrière de l’appareil pour le diriger. Car si jamais en lui faisant face, vous voulez tourner à droite, il vous faudra incliner votre smartphone vers la gauche. Donc ayez toujours en tête que le module de commande est en réalité le cockpit.

Ce module nécessite 4piles AAA, 2 dans chaque manches. Piles NON fournies

 

  • Autonomie:

Pour une charge complète de l’hélicoptère, il faut compter un bon 45min. Elle se fait par une fiche USB à lier entre l’appareil et le PC (ou adaptateur USB). Avec ça, vous avez une autonomie de vol d’un vingtaine de minutes, si vous gérez bien les gaz.

 

En conclusion:

Pour cet hélicoptère, j’attribue la note de 14/20. L’apprentissage se faisant vite et l’appareil répondant bien aux commandes, c’est un plaisir de voler avec, une fois maîtrisé.

Les reproches sont les faits que:

– Les commandes soient en infrarouge.

– Les piles qui ne sont pas fournies.

 

 

Hélicoptère disponible sur: http://www.mobilefun.fr/36618-hlicoptre-pour-smartphone-griffin-helo-assault-missile.htm

Et si jamais vous désirez d’autres gadgets aussi fun que l’hélicoptère, pensez à y faire un tour chez Mobilefun.fr! ;-)

test-avis-appreciation-critique-review-2


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Review / Test : Hélicoptère d’assaut pour smartphone de chez Griffin

  • SG

    Impossible pour ma part de le faire décoller, meme à pleine puissance il décolle de deux centimetres maximum de la surface du sol malgré le réglage du trim (comme jouer avec le pédalier du rotor arriére en quelque sorte) car au départ l’hélico tourné complétement sur lui même. donc il n’y a plus de perte et malgré çà je ne peux que le faire voler en rase motte autant dire impossible de le contrôler plus de 10 secondes car un coup faire l’avant ou l’arriere et le nez ou la queue rencontre avec fraca le sol… J’ai arrté de m’évertuer à le faire fonctionner, fragile comme il est, de peur d’avoir à changer rapidement le rotor arrière ou une hélice (fournis tous deux gracieusement dans le kit) mais en nombre insuffisant vu la fragilité de cette petite chose. Quand à la durée de marche bien évidement poussant à fond il ne tiens pas plus de 3 minutes pour une heure de charge. Une vrai déception dans mon cas. Lire votre article m’a permis de m’interogger soit sur une défaillance de mon petit « ventilo à ressort sur patte infrarouge » comprendre par la l’hélicoptère qui ne fait que du vent et tire des missiles à 50 cm en raz motte via une technologie RC dépassée, soit d’un problème de batterie qui ne délivre pas la puissance qu’elle devrait délivrer. Dommage pour un appareil qui sort de l’emballage.