L’impression 3D: les choses à savoir


2018-01-22_00h34_37-500x374 L'impression 3D: les choses à savoir

Depuis quelques temps maintenant, je suis l’heureux possesseur d’une imprimante 3D.

Une de celle qu’on construit de A à Z ( DIY= Do it Youself ), pas celle qui sont déjà construite et ou il suffit juste de mettre un filament et un fichier à imprimer, et hop, c’est parti!

Vu que l’on me pose beaucoup de questions à propos de ces imprimantes 3D, je me suis dit que j’allais écrire un article avec les questions les plus fréquemment posées et leur réponses.

 

Pourquoi une imprimante DIY?

Il y a 2 avantages à prendre un imprimante à monter soi-même:

  1. elle est moins chère
  2. en la montant vous-même, vous en apprenez énormément sur comment fonctionne votre imprimante 3D, ce qui vous permettra par la suite à facilement détecter les problème, facilement remplacer les pièces, etc… Bref, vous maitriserez bien plus facile une imprimante 3D en la montant vous-même, qu’en prenant une déjà toute montée et dont vous ne seriez quoi faire en cas de problème

Elle a par contre bien entendu des désavantages:

  1. elle nécessite du temps
  2. elle nécessite parfois de la réflexion
  3. elle nécessite beaucoup de patience
  4. elle nécessite de la persévérance

 

Est-ce long de monter soi-même une imprimante 3D?

Oui et non. Personnellement, en prenant mon temps, en lisant bien les instructions afin de ne pas me perdre, j’y ai mis 1 journée et 2 après-midi. Avec de l’expérience acquise, je pense pouvoir facilement descendre ce temps en 1 jour s’il le fallait voire même moins, pour toute imprimante du même genre.

 

Est-ce compliqué d’utiliser une imprimante 3D ?

L’utilisation d’une imprimante 3d n’est pas réellement compliqué, c’est juste qu’il y a pas mal de paramètres à prendre en compte. D’ailleurs, il y a une règle d’or: faire une modification à la fois!

Et parfois, c’est fastidieux, surtout quand il faut calibrer l’imprimante 3D. Eh oui, l’imprimante 3D nécessite une calibration, mais une fois faite, les 3/4 des calibrations n’auront plus besoin d’être refaites. Si je dis les 3/4, c’est parce que selon les imprimantes 3D, parfois il faudra recalibrer de temps en temps certaines choses, comme la distance entre le lit (base) et la tête d’impression.

Et malheureusement, ces calibrations sont assez minutieuses, il faut savoir que l’imprimante sort des fils de l’ordre de 0,1 à 0,4 mm de manière générale! Ce qui veut dire qu’une calibration avec un millimètre d’écart par rapport à la valeur attendue peut poser problème!

 

Combien coûte une imprimante 3D ?

Eh bien cela dépend, je dirai que c’est un peu comme les smartphones: vous avez les imprimantes 3D à 100-150 euros environ, et ceux à 1000 euros ou plus. (Je parle bien entendu des imprimantes domestiques, car il en existe de bien plus cher). Les imprimantes 3D commencent à se démocratiser, donc petit à petit les prix vont baisser, je pense.

A noter qu’une imprimante 3D nécessite du filament (plastique en général, PLA ou ABS), tout comme toute imprimante à jet d’encre à besoin d’encre. Le prix de ces filaments dépends de leur qualité, coloris, leur propriétés (flexible par exemple), etc… Mais de manière générale, par exemple, pour du PLA classique, tout coloris confondu, je dirais que ça tourne aux environs de 20-25 euros le kilo. (Comme pour tout, vous en avez des moins cher et des plus cher, parfois le double du prix!) Mais il faut savoir que pour 1 kilo de filament, vous êtes tranquille pour un bon moment! 1kg représente environ 330mètres de filament à la grosse louche.

 

« Chouette, une imprimante 3D améliorable! »

J’ai souvent lu que certains conseillaient telle ou telle imprimante car elle est améliorable et qu’il y a une communauté derrière. Ne vous focalisez pas dessus, une communauté derrière est important, ça, il n’y a pas à dire, par contre, les améliorations…

Les améliorations qu’on vous propose, ce sont des améliorations que vous pouvez imprimer avec votre imprimante 3D. N’est-ce pas merveilleux?! Vous pouvez rien qu’avec votre imprimante, l’auto-améliorer!!! Oui… sauf qu’avant de l’améliorer, il faut d’abord qu’elle puisse fonctionner un minimum!!!

C’est tout con, mais c’est logique et beaucoup de personnes l’oublient! J’ai par ailleurs eu le cas avec le service technique de ma 1ère imprimante, j’avais un problème sur un des axe, ils m’ont donné comme solution d’imprimer une pièce bien précise pour voir si cela réglait le soucis… Bah oui ok, sauf que comment je fais si mon imprimante ne veut pas bouger à cause du problème sur cet axe?!

Si vous imprimez une pièce pour améliorer votre imprimante parce qu’elle n’imprime pas bien, comment voulez-vous que cette pièce que vous allez imprimer puisse améliorer l’imprimante alors qu’elle par défaut est pas bien construite?! (Après tout dépend de l’importance du problème et de l’importance de la pièce)

 

De plus, toute amélioration n’est pas forcément nécessaire. Toutes les imprimantes ne sont pas identiques, et encore moins la configuration.

 

On vous donnera pratiquement toujours 2 améliorations à mettre en place: l’anti-wobble (sorte de vagues verticales qui se créent ) et la ventilation à rajouter pour refroidir votre pièce. Beaucoup ont démontré leur utilité, et je veux bien les croire, mais chez moi, les tests ont démontré que pour mon imprimante, c’est 2 améliorations n’étaient pas réellement nécessaire et pour l’une d’entre elle, empire au contraire l’impression!

 

Prusa i3 par-ci, Prusa i3 par-là… Très connue, grande communauté, je vais en prendre une!

Mauvaise idée si vous pensez trouver énormément de ressources sur le net au sujet de cette imprimante!

Prusa i3 est le nom du modèle d’imprimante open source créé par Joseph Prusa. Il est, je dirai et si je ne me trompe pas, un des pionner de la démocratisation des imprimantes 3D domestiques. Donc en gros, une bonne partie des imprimantes 3D domestiques ont été inspiré de cette Prusa i3.

La prusa i3 est devenu tellement connue, que même si une imprimante 3D n’a plus une pièce de cette Prusa i3, que la société va quand même l’appeler Prusa i3. C’est devenu un terme commercial, un peu comme un synonyme de « imprimante 3D avec plateau carré » (Eh oui, il existe des imprimantes avec des plateau ronds )

Donc ne vous fiez pas au terme Prusa i3 dans le nom de votre modèle d’imprimante 3D (sauf si vous optez pour l’originale!). La Prusa i3 d’une marque sera toute à fait différente d’une Prusa i3 d’une autre marque!

Je pense qu’il existe autant de modèle nommé Prusa i3 que de visses et pièces que comportent une imprimante 3D…

 

Oh non, de l’anglais!

La technologie de l’ domestique est récente, donc il est tout à fait normal que la majorité des ressources soient en anglais. Vous y trouverez plus facilement des solutions à vos problèmes en anglais qu’en français.

 

J’ai pas trop le temps!

Pour monter une imprimante 3D? Pas grave, vous pouvez en acheter une toute monter, mais cela vous coutera bien plus cher!

 

Je lance mon impression et je vais dormir/au marché/…

Mauvaise idée! Il est assez dangereux de laisser une imprimante 3D sans surveillance!

  1. Premièrement et le plus important: elle peut prendre feu!
    La tête chauffante chauffe à environ 200° en continu, mais bon, excepté le plastique qu’elle fait fondre, elle ne devrait théoriquement rien toucher d’autres. Par contre, vos fils peuvent chauffer, vos moteurs chauffer et votre carte griller!
    Et croyez-moi, le risque d’y foutre le feu à votre habitation n’est pas de zéro! J’ai eu la mauvaise expérience d’avoir eu (vraisemblablement) un ventilateur bloqué (2 fois!), ce sont les mini ventilateur, 4cm de côté. C’est pas grand chose, c’est minuscule et ça consomme très peu. 1h après, fumée blanche et le câble a complètement cramé! Le fil a tellement chauffé qu’il s’est coupé en 2! Heureusement que j’étais à côté et que je l’ai vu, car vu que c’était un ventilateur qui refroidissait la carte mère, et donc celle-ci commençait à chauffer aussi! De plus, heureusement que mes câbles étaient éparpillées et en hauteur, et donc ça n’a rien touché d’autres, mais il est aisément imaginable que la chaleur dégagée par ce fil surchauffé ait pu foutre le feu à quelque chose et que le feu se propage! Mine de rien, ça a quand même brulé la gaine qui enveloppait le fil!
  2. Deuxièmement, moins important que le feu, pour une raison X, Y ou Z, l’impression peut très bien commencer, mais en plein milieu, l’impression rate une coche, et hop, votre impression est complètement foutue! Si vous êtes dans les environs et que vous regardez de temps en temps, vous le verrez et stopperez l’impression ou réglez le soucis. Mais si vous n’êtes pas là, l’imprimante 3D va continuer comme si de rien n’était, excepté lorsqu’il y a un problème de température, et va donc continuer à bouger sa tête et à sortir du filament. Au final, vous aurez une belle pelote de plastique inutilisable.

 

Peux-t-on faire une pause?

Oui et non. Les pauses sur des impressions en cours est possible mais peut engendrer des problèmes sur la pièces: la tête chauffe continuellement et tant que la tête est à la bonne température, du filament sortira… ce qui abimera votre impression car du filament  se serait déposé là ou il ne fallait pas!

Une pause avec la tête en dehors de la zone d’impression? Oui, possible, mais selon la durée de la pause, votre impression refroidira, et plus votre pièce refroidira, plus vous verrez une différence entre la zone avant et la zone après la pause car au lieu que ce soit une fusion entre 2 couches chaudes, cela deviendra une fusion entre une couche froide et une couche chaude.

 

Le plastique, est-ce pas dangereux pour la santé?

Le PLA et L’ABS en soi, ne sont pas toxiques. Mais la chauffe de ces matériaux engendrent de nombreuses particules fines qui sont dangereuses pour la santé! A tel point que certains conseillent d’y mettre une hotte aspirante surtout si l’on travaille avec de l’ABS! Le PLA engendre moins de particules fines que l’ABS.

Ce danger pour la santé est peu connu et n’est pas répertorié dans la notice (peut-on vraiment appelé ça une notice? C’est généralement manufacturé en Chine, vous n’avez pas vraiment ce qu’on peut appeler une notice, vous avez plutôt des feuilles agrafées comme notice) du fait de la jeunesse des imprimantes 3D dans les maisons. et n’est pas vraiment réglementé.

C’est un peu comme les smartphones, qui eux je dirais, sont plus vieux que les imprimantes 3D et bien plus présent dans notre vie quotidienne, mais on ne sait toujours pas si ils peuvent engendrer un cancer ou non, si ils chauffent la cervelle, un oeuf, etc… Y a encore quelques années, on ne parlait pas du tout de la norme DAS qui est le débit d’absorption spécifique de radiation, c’est seulement maintenant qu’on y fait un peu attention.

 

2 têtes, 2 fois plus vite?

Il existe des imprimantes 3D à 2 têtes ou plus afin de gérer plus facilement 2 couleurs ou 2 matières différentes. Est-ce que cela plus vite? Oui et non, car les 2 têtes sont sur un même axes et donc bougent en même temps. Si vous devez imprimer 2 tours en même temps et que les 2 tours sont séparé par la même distance que les 2 têtes, vous gagnerez sans aucun doute du temps s’il avait fallu faire les 2 tours qu’avec une seule tête. Mais si vous imprimez une seule pièce ou que vos 2 pièces sont à une distance différente que la distance entre les 2 têtes, le gain de temps est bien moindre!

Les doubles extrudeurs sont là principalement pour imprimer 2 couleurs ou 2 matériaux différents, pas pour un gain de temps d’impression.

Combien de temps dure une impression?

Cela dépend de beaucoup de facteurs! Cela varie très fortement selon les paramètres: pour un modèle précis, selon la machine et les paramètres, cela peut passer du simple au triple voire même plus!

De manière générale, considérez que cela prendra des heures pour imprimer quelques choses! Bien entendu vous pouvez imprimez des objets en 5-10min, mais ils seront généralement très petits. Pour des pièces de 1-2 cm de haut avec un certain design, considérez minimum 30min.

Pour des pièces plus grandes, plus compliqué, nécessitant plus de solidité, etc… comptez des heures et même dans certains cas, des jours!!!

 

Et voilà, si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas, j’essaierai d’y répondre au mieux!

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .


A propos de Pandoon

Créateur de ce site, j'ai par conséquent pratiquement toutes les casquettes: Administrateur, webmasteur, rédacteurs, etc...Utilisateur avancé de Windows depuis la version 95, je suis devenu en quelque sorte un spécialiste sur ce système d'exploitation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *