Test: Boitier SSD M.2 NVMe et SATA Ugreen


test-avis-appreciation-critique-review-1

Les SSD M.2 NVME sont rapides, légers et assez petit. J’en ai récupéré un provenant d’un pc défectueux, mais le problème étant qu’il me fallait un boitier. Avoir un boitier compatible uniquement avec le SSD M.2 en question, c’est bien, mais avoir un boitier avec une plus large compatibilité est encore mieux, d’où mon choix du Ugreen CM389, boitier SSD M.2.

Les SSD M.2

Le M.2 est un format de disque dur. Il existe en plusieurs largeurs (12, 16, 22 et 30 mm) et plusieurs longueurs (16, 26, 30, 38, 42, 60, 80 et 110 mm). Actuellement, la largeur de 22 mm est la plus répandue. Il faut donc être attentif quand on achète un SSD M.2 en vérifiant qu’il peut rentrer dans l’ordinateur. Ainsi, un SSD M.2 2280 indique une largeur de 22 mm et une longueur de 80 mm. Il existe également deux types d’encoches au niveau du connecteur, B ou M.

SSD M2
ssd M.2 B M B+M

NVMe ou SATA?

SATA

La technologie SATA (Serial ATA) a été lancée en 2000 comme amélioration de la technologie ATA parallèle existante, qui était entravée par la taille des câbles, le coût, les performances et les fonctionnalités.

Ces deux technologies étaient suffisantes pour les disques durs rotatifs, qui étaient nettement moins performants que les disques à semi-conducteurs (SSD) actuels.

L’avènement des SSD SATA a démontré que le bus ATA avait atteint sa limite de performance. Alors que les disques rotatifs ne pouvaient atteindre que 50-120 Mo/s en écriture, les SSD pouvaient saturer le bus SATA à 550 Mo/s. Malgré les limitations des bus, une amélioration globale des performances du système est entre 10 et 15 fois si l’on utilise des SSD SATA au lieu des disques durs rotatifs traditionnels.

NVMe

La technologie NVMe (Non-Volatile Memory Express) a été introduite en 2011 pour éliminer les différents goulets d’étranglement de l’interface SATA et des protocoles de communication.

La technologie NVMe utilise le bus PCIe, à la place du bus SATA, pour mettre un énorme potentiel de bande passante à la disposition des périphériques de stockage. PCIe 4.0 (la version actuelle) offre jusqu’à 32 voies et peut, en théorie, assurer des débits de données allant jusqu’à 64 000 Mo/s, alors que les spécifications SATA III sont limitées à 600 Mo/s.

Les spécifications NVMe autorisent aussi 65535 files d’attente de commandes, qui peuvent contenir jusqu’à 65536 commandes par file.

Rappelons que les SSD SATA sont limités à une seule file d’attente avec une profondeur de seulement 32 commandes par file. La technologie NVMe crée un potentiel énorme pour les dispositifs de stockage grâce à une efficacité, des performances et une interopérabilité accrues sur un large éventail de systèmes.

En général, l’industrie estime que cette technologie va devenir la nouvelle norme industrielle.

Le boitier Ugreen CM389 pour SSD M.2 NVMe ou SATA

  • Modèle: CM389 – 80863
  • Compatible SSD M.2 NVMe type B et SATA type M+B
  • Taille compatible: 2230 / 2242 / 2260 / 2280
  • Vitesse maximale de transfert: 10 gbps
  • Installation sans outils
  • En aluminium

Ce boitier a l’avantage d’être compatible avec les SSD M.2 de différentes tailles mais aussi avec les types B et B+M, ce qui n’est pas toujours le cas des boitiers SSD M.2.

Niveau taille, ce boitier n’est pas ce qu’il y a de plus compacte, mais qui dit plus compacte, dit moins d’aération et donc + de chaleur. Or les SSD M.2 chauffent assez bien. Ici, le boitier a 2 de trous à l’intérieur, d’un côté, c’est destiné à y insérer les embouts pour sécuriser les différentes tailles de votre disque dur, et l’autre séries de trous sont destiné à l’aération. A noter que de l’extérieur, aucune aération n’est visible.

Pour l’installation du SSD, rien de plus facile: il vous suffit d’appuyer sur le seul bouton pressoir qui est présent et à retirer le couvercle pour avoir accès à l’intérieur. Insérez votre et sécurisez avec l’embout fourni (insérez et tournez). Rien de compliqué et votre disque dur est en sécurité, le boitier peut être déplacé sans aucune crainte!

boitier ssd m2
boitier ssd m.2 ugreen
bouton boitier m2
taille ssd m2 2230 2242 2260 2280
boiter avec ssd m2 nvme

Pour la connexion à l’ordinateur, vous avez 2 cables en fournis: USB-C vers USB-C et USB-C vers USB-A. Le boitier prenant de l’USB-C.

Pas besoin de drivers, le boitier est directement reconnu.

Par contre, pour le disque dur, c’est une autre histoire. Mon PC a bien vu qu’il y avait un disque dur, mais il a demandé un formatage. Le formatage est habituel, selon les boitiers, vous avez 50% de chance qu’un formatage soit demandé lorsque vous insérez un dans un boitier pour la première fois, et donc vous perdrez les données à l’intérieur. Là n’est pas le problème. Le soucis est que ce qu’il voulait formater le disque dur en pensant qu’il ne faisait que 120 gigas… alors que le disque dur inséré faisait 1 Téra…

En regardant en détails via le de disque (clic droit sur le Menu Windows, gestion des disques), j’ai remarqué que les 1 Téra était divisé en 2 partitions: une de 120 gigas qui étaient en Raw, d’ou la demande de formatage, et l’autre en non allouée. Alors qu’à la base, ce n’était qu’une seule partition…

J’ai donc du supprimer la première partition pour n’en avoir qu’une seule, puis j’ai formaté et là, c’est redevenu un disque à 1 seule partition d’1 Téra.

Ce n’est pas compliqué de supprimer une partition, cela prend à peine 3min quand on sait comme faire, mais je trouve dommage que j’ai du effectuer cette manipulation. A noter que malheureusement je n’ai pas d’autres pc avec un espace en M.2 disponible ni d’autres boitiers ce qui m’empêche de vérifier pour le moment si c’est propre à ce boitier ou non, donc il se peut que le problème ne soit pas propre à ce boitier.

Côté dissipation thermique, avec mon autre boitier, il chauffait très vite. Celui d’Ugreen a vraiment une meilleure dissipation thermique. L’autre arrivait très vite à environ 35°c tandis que celui-ci arrive à seulement environ 22°c! La partie supérieure du boitier (partie de l’électronique du boitier) chauffe un peu plus, mais il n’y a qu’environ 2°c de différence.

image thermique ssd m2

Conclusion

J’avais choisi le boiter SSD M2 d’Ugreen pour 2 raisons : une compatibilité plus large et une meilleure dissipation thermique. Et c’est tâches accomplis! Il ne nécessite pas d’outils, ni de drivers. Le problème de partition, ne pouvant prouver pour le moment que c’est le boitier qui gère mal, je n’en tiens pas compte, d’autant plus que c’est simple à résoudre, pour peu qu’on s’y connaisse un tout petit peu.

J’estime que rien que pour la bonne dissipation thermique, il en vaut le détour, car une bonne dissipation thermique équivaut à une meilleure longévité de votre disque dur, surtout pour les SSD M.2 qui chauffent assez bien.

Lien: https://amzn.to/3pgkbgn

test-avis-appreciation-critique-review-2

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *